LETTRE OUVERTE AUX CITOYENS GUINÉENS